Accueil

science action online

une proximité à distance

Vous êtes ici

Effets de l’alcoolisation aigüe (Binge Drinking) sur le cerveau de l’adolescent

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
LinkedIn icon
Loading the player...

Si vous ne parvenez pas à lire la vidéo, cliquez ici : SD.
Ou mettez à jour le lecteur Flash de votre navigateur ici.

Date: 
Samedi 19 Mars 2011
Auteur: 
David VAUDRY
Organisme: 
Inserm U982 - Faculté des sciences Mont-St Aignan
Durée: 
0:23:00

Dans le cadre de la « Semaine du Cerveau 2011», cette conférence prend part au cycle d'information et de sensibilisation sur les recherches menées actuellement en neurobiologie.
Le docteur David Vaudry reprécise ce qu’on définit par “Binge drinking” et donne quelques données sur les consommations d’alcool en fonction du sexe, de l’âge, des zones géographiques. Il reprécise les effets de l’alcool sur le cerveau (effets à court terme, en fonction des doses, effets délétères à long terme).
Il fait le point sur les résultats de recherche obtenus sur des modèles animaux : la dégénérescence neuronale visible sur le cerveau par différents marqueurs, l’observation de mort par apoptose de cellules du cerveau, ainsi que l’observation de réactions inflamatoires (cellules microgliales). Il aborde les résultats observés de l’effet du binge drinking sur la neurogénèse et sur l’évolution des fonctions cognitives.
Il présente à l’aide d’imagerie médicale, l’activité cérébrale réduite observée chez les binge drinkers, le volume du cerveau réduit, ainsi que les dommages observables sur le cerveau des adolescents par rapport aux adultes : cerveau “en construction” et donc vulnérable.
 

Type: 
Semaine du Cerveau 2011
Contenus similaires 
  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

newsletter

recevoir chaque mois notre newsletter